PROJET et MÉCÉNAT

Le domaine Dupoizat a été retenu en juin dernier par la mission Stéphane Bern, dont l’objectif est d’inventorier et de sauvegarder des éléments de patrimoine en péril sur toute la France. Il est l’un des treize sites de la région Auvergne-Rhône-Alpes et le seul du département pour l’année 2019. Sa qualité architecturale, son histoire et sa position en centre-ville ont su séduire.

UN PEU D’HISTOIRE…
Le domaine Dupoizat caractérise l’habitat bourgeois d’un grand architecte lyonnais, Antonin Louvier, dans un vaste parc arboré. Trois bâtiments des années 1850, disposés autour d’une cour, marquent l’ascension sociale d’une petite bourgeoisie d’industriels en chaussures : une maison de maître, l’orangerie, agrandie pour édifier une première usine, et les écuries abritant le logement du jardinier.

LE PROJET DE RESTAURATION
Les trois bâtiments qui composent le domaine (maison de maître, écurie et orangerie) deviendront un pôle jeunesse et culturel dans un écrin de 1,5 hectare au cœur du centre-bourg.

En effet, inoccupés depuis plus de 15 ans, les bâtiments font l’objet d’une réhabilitation d’ensemble associant un centre de loisirs et une salle polyvalente dans les dépendances. Un centre patrimonial dédié à l’architecture et à l’histoire de l’art au rez-de-chaussée de l’habitation sera complété par des salles d’expositions temporaires à l’étage.

Afin de pérenniser un bâti de plus de 1100m2, la commune souhaite fédérer un maximum d’acteurs autour de ce  projet mêlant détente, activités jeunesse et dimension patrimoniale. L’objectif est de promouvoir l’image d’une cité méconnue par ses atouts historiques, artistiques et ses savoir-faire traditionnels : galoche, cresson, moulin, impression sur étoffes…

LA FONDATION DU PATRIMOINE
Première institution de défense du patrimoine, la Fondation du patrimoine sauve chaque année plus de 2 000 monuments, églises, théâtres, moulins, musées, etc. et participe activement à la vie des centres-bourgs, au développement de l’économie locale et à la transmission des savoir-faire.

Reconnue d’utilité publique, la Fondation du patrimoine offre une garantie de sécurité et une transparence financière saluée par la Cour des comptes. Chaque projet fait l’objet d’une instruction approfondie et d’un suivi rigoureux. Les dons ne sont reversés qu’à la fin des travaux ou des grandes phases, sur présentation des factures acquittées.

Sur le terrain, un solide réseau d’experts, composé de bénévoles et salariés, accompagne les projets et œuvre ainsi chaque jour à la préservation de notre patrimoine et de nos paysages.

Montant des travaux : 2 520 300 € HT
Objectif de collecte : 250 000 €
Début des travaux : mai 2019

Donec Praesent dictum tempus Donec eget id, ipsum mattis ut