En bref

Vue panoramique depuis Saint-Symphorien-d'Ozon

La commune était iséroise jusqu’en 1967, avant son rattachement au département du Rhône.

Située à mi-chemin entre Lyon et Vienne, Saint-Symphorien-d’Ozon profite d’une position géographique privilégiée, proche des autoroutes A7 et A46 sud.Son ancrage à la périphérie sud de l’agglomération lyonnaise et sa situation entre les principales villes de Rhône-Alpes, créent une réelle attractivité résidentielle et économique.

Saint-Symphorien-d’Ozon, ville-centre, bénéficie d’une diversité de services, commerces et administrations.
L’intérêt de la commune est aussi d’avoir su conserver le caractère authentique d’une ancienne cité médiévale, inscrite dans la modernité et bénéficiant d’un cadre de vie préservé.

Population

5 502 Symphorinois (au 01/01/2015)

Densité moyenne

402 habitants/km²

Superficie

1337 hectares :

  • zones naturelles et agricoles : 2/3 du territoire
  • zones urbanisées ou à urbaniser : 1/3 du territoire

Altitude

de 165 à 304 mètres

Activité économique

nombreux commerces, artisans et professionnels de la santé, marché forain chaque vendredi matin, zone industrielle du Pontet

Membre de la Communauté de communes du pays de l’Ozon (CCPO)

avec Chaponnay, Communay, Marennes, Sérézin-du-Rhône, Simandres et Ternay

Chef-lieu du canton

comprenant les communes de la CCPO et de Chassagny, Millery, Montagny, Orliénas et Taluyers

ff3725280a40ce5acce63c3ef008fb3fnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn